Comment poser un carrelage mural ?

La décoration murale n’est pas une chose facile. Il existe des principes à respecter pour réussir un carrelage mural. Le résultat du travail dépendra donc de nombreux critères. 

Les matériaux et les outils

Pour réaliser la pose du carrelage mural, il existe de nombreux types de colles entre lesquels vous pourrez choisir, par exemple, la colle murale ou mortier-colle, ou le mortier-colle en poudre. Vous aurez également besoin de sable fin, des croisillons, d’un mortier. Si la surface de votre mur est irrégulière, vous aurez besoin d’un enduit ou plaques de plâtre pour la rendre égale ainsi que de produits anti-humidité ou anti-moisissures pour nettoyer les murs. Il est également conseillé de prendre des mesures pour préserver la santé durant le travail, par exemple, en utilisant des gants étanches. Enfin, vous devez vous munir d'une auge, d’une truelle ainsi que d’une règle de maçon, d'un niveau et d'un coupe-carrelage électrique et d'une lime.

Il existe de nombreux types de carrelage entre lesquels vous pouvez choisir sur le marché, pour décorer ou isoler les murs. Le type de carrelage varie en effet selon son usage, pour la cuisine, la salle de bain, etc. Le carrelage pour revêtements muraux peut être fait de faïence, de grès (étiré, cérame, émaillé) ou encore de marbre. Le carrelage blanc est trop salissant en intérieur et éblouissant en extérieur, il est donc préférable de choisir d’autres couleurs. Il faut également choisir des carreaux assez résistants qui peuvent supporter les agressions extérieures.

Principes de base de la pose de carrelage

La technique de carrelage mural doit être soigneux afin de poser les carreaux au même niveau. Ainsi, la couche doit être régulière. Ensuite, vous mettez des croisillons en plastique aux coins des carreaux pour avoir des joints réguliers ; ainsi, le carrelage sera bien aligné et vous ôterez les croisillons juste avant le séchage de la colle.

Avant la pose du carrelage, le mur doit être sec, propre, sain, plane et muride. Il faut aussi aplanir le mur, si besoin est, par ponçage car il est difficile de le faire par la colle ou le mortier. Les traces d’humidité ou de moisissures doivent être effacées grâce aux produits nettoyants. Régularisez votre mur en ayant recours à un enduit ou des plaques de plâtre si cela est nécessaire.

Avant de poser le carrelage, il est nécessaire de couper les carreaux. Il existe de nombreux types de coupes que vous pourrez adopter selon votre préférence. En fait, cela nécessite un grand savoir-faire. Vous devez faire les coupes des carreaux de rive, des découpes en rond ou bien faire des coupes pour favoriser le passage d'un tuyau. Ensuite, les bords de coupe doivent être adoucis, pour cela vous pourrez vous servir d'une lime.

Vous poserez votre premier carreau contre le tasseau de base que vous placez à une hauteur de carreau du mur le long d’un trait horizontal que vous avez tracé auparavant. La surface encollée au mur devra à chaque fois atteindre un mètre carré environ. Vous appuyez simplement votre main sur le carreau pour le bien adhérer au mur. Le premier croisillon devra être positionné dès que le premier carreau sera posé. Puis, vous collez avec soin le second carreau contre le croisillon du premier carreau sans le bouger et les autres carreaux seront posés avec les mêmes opérations. Vos joints devront dépendre de la taille de vos carreaux. Par exemple, pour des carreaux de 20X20 cm, vous choisissez des joints de 3 à 5 mm.

Nous décrivons ici la pose du carrelage au mortier-colle sur chape sèche : un ciment sur une chape fraîche peut aussi être utilisé pour poser directement un carrelage. Cette technique rapide permet de réaliser à la fois la chape et la pose des carreaux. Cependant, elle doit être utilisée par des expérimentés en la matière à cause de sa difficulté.

Conseils et astuces pour carreler un mur

Vous devrez vérifier si la chape est bien plane. Pour ce faire, il est nécessaire d’utiliser une grande règle de maçon et d’un niveau. Les ondulations légères, les creux ou stagnation des eaux de pluie en extérieure et la contrepente peuvent rendre difficile la pose des carreaux de même que l’absence de pente ou le mauvais écoulement des eaux de pluie pour le carrelage des murs en extérieur. Ainsi, vous devez corriger ces défauts par un réagréage. Vous pourrez utiliser un nettoyeur haute pression pour décaper la fine couche de mousse recouvrant votre chape si elle a été réalisée depuis plusieurs années en extérieur. Vos carreaux peuvent être posés en droit ou en diagonale.

Il est préférable pour les grandes pièces d’utiliser de grands carreaux et la pose en diagonale car celle-ci est plus esthétique. Seulement, elle nécessite autant de découpes et la pose demandera beaucoup plus de temps.

Dans le cas d’une terrasse, vous serez conseillé de commencer la pose de vos carreaux le long du côté extérieur. Les coupes seront ainsi du côté du mur de la maison et seront moins visibles.

La pose en intérieur nécessite des carreaux entiers du côté le plus visible. Vous serez conseillé d’aligner les carreaux à l’aide d’un fil tendu si vous les posez à main levée (sans utiliser des croisillons plastiques pour avoir une épaisseur de joint constante) sur une grande longueur.

Différents carreaux pourront être utilisés pour la décoration de vos murs par exemple, des carreaux en ciment ou de faience. Les nouveaux matériaux simplifient la technique de pose et ils peuvent être utilisés par tout le monde : la dimension des carreaux détermine la ligne de base pour la pose. Un carreau déposé à moins de 2 cm du bas de la surface à carreler sert à l’ajustage parfait de tous les carreaux de la rangée inférieure du mur. Utilisez un niveau pour déterminer la surface à carreler au centre de laquelle la pose des carreaux se fera au croisement de deux axes perpendiculaires. Le tasseau de base fixé en bas de la surface à carreler détermine la ligne de départ. La colle sera pétrie dans le pot pour être ramollie. Une couche sera ainsi déposée avec la truelle sur une superficie de 50 cm environ. Pour que le carreau tienne bon, sèche bien et soit bien plane, il faut utiliser une spatule crantée pour éparpiller la colle en quantité suffisante et creuser régulièrement des sillons parallèles.

Afin d’obtenir des joints de taille régulière, il faut procéder à une intercalation de joints plastiques destinés à séparer les carreaux ou bien des allumettes qui seront posées entre ces derniers. Il faut enlever certaines cales après séchage de la colle. D'autres peuvent être gardées avant d'être cachées sous le mortier à joint. Les joints du nouveau carrelage ne doivent pas correspondre à ceux de l’ancien dans la pose du carrelage sur un ancien déjà existant.

Un carrelage au centre d’un lavabo doit se trouver de part et d’autre d’un axe vertical tracé à partir d’un niveau. Pour carreler le contour d’une canalisation, vous couperez un carreau en deux et découper dans chaque demi-carreau un demi-cercle de même rayon que celui de la canalisation.

Pour percer un carreau, utilisez une perceuse sans percussion avec un peu d’adhésif transparent au niveau de la zone à percer. Cet acte se terminera lentement lorsque la mèche laisse voir sa pointe sur l’autre face du carreau.

Ajouter un commentaire :

Vous devez être inscrit et identifié pour pouvoir poster un message.

L'inscription ne prend que quelques secondes, n'hésitez pas :

Inscription rapide | S'identifier

Les commentaires

Ecrit par Colin le 03 novembre 2014 à 10h 58min 28s
j'ai pris des croisillons auto nivelant perfectlevel master. Résultat impeccable pour un bon prix.